Le rocher urbain a été conçu comme une base de loisirs verticale

  • Trail-running : le seul parcours d’entrainement en milieu urbain conçu spécifiquement pour cette discipline
  • Escalade urbaine sur une façade de 30m
  • Via-Ferrata et accrobranche dans les interstices du bâtiment
  • Toiture dédiée aux sports loisirs de plein air qui varient au gré des saisons et des usagers

Le rocher urbain c’est aussi 

  • La superposition d’une programmation mixte complexe
  • Un hall commun à tous les programmes
  • Un concept de studios détachables répondant aux mutations familiales
  • Des espaces intérieurs et extérieurs partagés : salle de jeux, espace club, terrasses-jardins, espace barbecue, jeux etc…
  • Une Recyclerie
  • Une crèche ouverte 24h sur 24 et week-end
  • Le foisonnement des places de stationnement
  • Une e-conciergerie
  • Un programme qui se veut exemplaire en matière d’accessibilité (partenariat Handisport)
  • Des espaces de coworking et services bureaux partagés
  • Une application web dédiée au bâtiment : informations relatives aux activités sportives et culturelles, annonces de l’Alfi, projets d’accompagnement, partage des parkings, réservation des espaces partagés, babysitting etc…

Une innovation supportée par l’optimisation technique

  • Une toiture libérée de tout équipement technique dégageant une surface suffisante pour les activités sportives mais aussi l’épaisseur nécessaire à la végétalisation et la plantation d’arbustes
  • Une structure déconnectée et des études techniques poussées pour réduire tout impact acoustique du programme sportif sur le bâtiment
  • Une boucle de chaleur unique pour l’ECS et le chauffage couplée à des modules thermiques d’appartement permettant 65MWh
  • Ventilation double flux généralisée
  • L’ensemble des solutions adoptées permet une économie d’énergie d’environ 300MWh soit 3 fois l’objectif initial de production photovoltaïque du cahier des charges
  • Des demi-étages techniques et des locaux mutualisés pour regrouper les CTA et optimiser les surfaces projet
  • Un affichage individuel de la consommation d’énergie (Electricité, ECS et chauffage) au niveau des appartements pour sensibiliser l’usager
  • Un affichage global de la consommation du bâtiment dans les parties communes
  • Une trame structurelle souple permettant l’adaptabilité des espaces et/ou la réversibilité des fonctions